Nos partenaires au Sénégal

Nos partenaires au Sénégal

15 février 2010

Au Sénégal, nous travaillons avec le GRAIM (Groupe de Recherche et d’Appui aux initiatives de Développement Endogène), CNTS et AJE

  • GRAIM - Groupe de Recherche et d’Appui aux Initiatives Mutualistes. Le GRAIM est un groupe de recherche qui soutient la création et le développement de mutualités dans la région de Thiès. La première mutuelle de santé du Sénégal est née en 1989 dans le village de Fandène, près de Thiès. Très vite, d’autres villages de la région ont suivi cet exemple, vu l’amélioration évidente des conditions de vie des habitants. En 1997, le GRAIM a été créé pour soutenir toutes ces nouvelles mutuelles par de la formation et du soutien technique. Dès le départ, le GRAIM a ciblé la promotion des différents systèmes d’assurance maladie, l’amélioration de la situation économique des membres, ainsi que le développement des réseaux pour défendre les intérêts des mutuelles de santé. Entretemps, le GRAIM a lancé aussi des programmes d’alphabétisation et de microcrédits. Ensemble avec la CRMST (Coordination Régionale des Mutuelles de Santé de Thiès), le GRAIM défend l’amélioration des politiques publiques locales et nationales vis-à-vis des soins de santé, de la qualité des soins et de la gestion du Fonds National de Solidarité. Le GRAIM soutient près de 25 mutuelles de santé avec un total de près de 50 000 membres. Ensemble avec les mutualités chrétiennes, dont la fédération de Verviers, Solidarité Mondiale soutient ce mouvement mutualiste dans leur combat pour une meilleure protection sociale pour les populations vulnérables au Sénégal.
  • AJE - Actions Jeunesse Environnement. Soutenue depuis 2011 par Solidarité mondiale, l’ONG a été fondée en 2002. AJE lutte pour promouvoir les droits de l’Homme et de l’Enfant, en particulier les droits à l’éducation, la citoyenneté et les questions liées au genre. L’organisation a pour missions principales de rechercher et développer des méthodologies appropriées face aux défis socio-économiques et politiques, d’accompagner et appuyer les initiatives des enfants et des jeunes des milieux défavorisés, de capitaliser les expériences des intervenants sociaux et servir de relais à d’autres organisations et d’organiser des échanges.
    Pour mener à bien ses missions, AJE dispose de trois centres de ressources répartis dans trois régions du Sénégal, dans les communes de Pikine, de Thiès et de Toubacouta. C’est dans ces centres que les projets conduits par AJE sont exécutés. A travers ces nombreuses interventions, AJE totalise un grand nombre d’acquis plus précisément dans l’autonomisation des jeunes. Elle a mené plusieurs initiatives qui ont permis aux jeunes (garçons /filles) de pouvoir apprendre un métier afin de s’assurer un lendemain meilleur. Au nombre de ces initiatives, il est important de mentionner les formations des jeunes filles (transformation des fruits et légumes, teinture, cuisine, couture, conduite d’autos…), mais également celui des jeunes hommes aux activités liées à la sécurité alimentaire et à la protection de la nature. Aujourd’hui, plus de 5.000 apprentis et 900 maîtres d’apprentissage ont été suivis et accompagnés par AJE dans les ateliers écoles. AJE facilite l’intégration de l’apprenti par l’alphabétisation et le perfectionnement dans les métiers. Ce modèle vise à trouver des solutions définitives aux problèmes qui se posent dans l’éducation à travers l’amélioration des conditions d’apprentissage, de l’environnement de travail, le respect de la convention relative aux droits de l’enfant, la promotion de l’alphabétisation et les alternatives éducatives, le développement des capacités de pilotage et de gestion des ressources…
    Contact
  • CNTS - La Confédération Nationale des Travailleurs du Sénégal : La CNTS a été fondée en 1969, suite à la dissolution de l’Union nationale des Travailleurs sénégalais (UNTS). La CNTS compte aujourd’hui environ 5000 membres travaillant les secteurs informels suivant : commerce, vendeur de rue, art, maçonnerie, métallurgie, fabrication de four, transport, agriculture et la construction. Pour en savoir plus, lisez cette interview de Fatou Bintou Yaffa, secrétaire générale adjointe.

Ce qui se passe dans ce pays