>

Protection sociale pour tous

Facebook Twitter Google + Mail imprimer cet article

Défendre la protection sociale à coups de crayons

Modifié le: 25/01/2017, 14h51

Armé de crayons de couleurs, le dessinateur Yakana a tiré la substance de la campagne « protection sociale pour tous » dans une panoplie de caricatures au ton humoristique et engagé. Le CIEP et Solidarité Mondiale, partenaires de la campagne, en reprennent quelques-unes pour illustrer des cartes postales et des sets de table dont la vocation est de rappeler au grand public la nécessité d’une protection sociale universelle issue de la solidarité entre toutes et tous.

« Comment défendre au mieux la protection sociale comme levier de solidarité et de développement, ici et partout dans le monde ?  » Cette question a réuni de nombreux acteurs, militants et défenseurs de la protection sociale lors de la Journée des Possibles, organisée en mars dernier par Solidarité Mondiale, le CIEP, la CSC, la Mutualité chrétienne, Altéo, Enéo, et les Equipes Populaires. Une série d’ateliers thématiques ont été l’occasion de questionnements et d’échanges sur les enjeux et défis de la protection sociale au Nord et au Sud.

Armé de crayons de couleurs, le dessinateur Yakana, en a tiré la substance dans une panoplie de caricatures au ton humoristique et engagé.

Dessin d’humeur, dessin d’humour

Les caricatures racontent, par l’intermédiaire du regard du dessinateur, une vision collective et solidaire de la protection sociale et mettent en lumière les défis actuels pour la mise en place et la consolidation d’une protection sociale forte partout dans le monde. Elles offrent une vision du monde synthétique, cinglante et engagée qui invitent le lecteur à réfléchir, à prendre du recul, à se remettre en question et à se positionner. En un trait, elles proposent ainsi un regard critique sur la société avec l’intention « de faire rire (ou sourire), de faire réagir ou de déranger, d’éveiller l’esprit critique des lecteurs, de faire débat » [1] Par ce biais, elles représentent un outil pédagogique pertinent pour amener la réflexion sur l’enjeu crucial de la protection sociale.

PDF - 72.5 ko
Pistes utilisation pédagogique des cartes postales

Concrètement, les six cartes postales et les sets de table mettent l’accent sur plusieurs combats importants à défendre au Nord comme au Sud.

  • L’universalité du droit à la protection sociale Bien qu’inscrit dans la Déclaration des droits de l’Homme, ce droit est loin d’être acquis partout. Pour 73 % de la population mondiale, la protection sociale n’existe pas ou est insuffisante.
  • L’accès égalitaire des hommes et des femmes à la protection sociale Les besoins spécifiques des femmes (congé de maternité, complément de revenus pour les temps partiels, santé maternelle…) ne sont pas pris en considération par une majorité des systèmes de protection sociale. Un seul exemple éloquent : seulement 28% de femmes travailleuses dans le monde bénéficient des indemnités de maternité.
  • La protection sociale comme garantie d’un « bien vieillir » Le vieillissement de la population mondiale est une victoire du développement, mais aussi un sacré enjeu, quand on sait que près de la moitié des personnes ayant l’âge de la pension légale n’y a pas accès.
  • La réduction des inégalités sociales grâce à la protection sociale En Belgique, 15 % de la population vit sous le seuil de pauvreté mais sans notre système de protection sociale, ce pourcentage s’élèverait à 40 %. Dans le même ordre, la crise économique que nous avons connue en 2008 nous a montré que les pays (dont le Belgique) qui avaient fait le choix d’investir dans des plans de relance en consacrant une partie importante à la protection sociale, ont mieux résisté aux effets de la crise et ont pu ainsi restaurer leur équilibre économique.
  • L’accès des migrants à la protection sociale Dans le climat actuel de suspicion à l’égard des migrants auquel contribuent largement les discours politiques, nous devons faire valoir une autre opinion : celle qui est fondée sur le respect de la dignité humaine en mettant en valeur l’accueil, l’ouverture et l’égalité des droits humains, y compris celui d’avoir accès pour des migrants à la protection sociale dans le pays d’accueil.
  • Le financement de la protection sociale par une fiscalité juste 1000 milliards d’euros est le montant de la perte de revenus potentiel qu’engendrent chaque année la fraude et l’évasion fiscale dans l’Union européenne. En récupérant cet argent volé, les états pourraient orienter autrement leurs politiques que vers l’austérité.

Ces quelques chiffres et thématiques témoignent de l’ampleur de la tâche, principalement dans les pays dépourvus de système efficace de protection sociale, et de la nécessité de développer des actions de solidarité avec ces pays. Mais en Belgique aussi, un travail de sensibilisation et de mobilisation doit se mettre en place pour défendre et consolider notre propre système de sécurité sociale réputé performant mais de plus en plus mis à mal par les choix politiques actuels (allongement du temps de travail, réduction des droits aux allocations d’insertion, pertes des allocations complémentaires pour les travailleurs à temps partiel,…). Ici et partout dans le monde, défendons l’importance de la protection sociale tout au long de la vie !

Passez à l’action :


Vous pouvez apporter votre soutien à la campagne « Protection sociale pour tous » en :

Vous souhaitez commander des cartes postales ou des sets de table ?

Contact  : CIEP Secrétariat 02/246.38.41
par email à jennifer.vandriessche@solmond.be

Stéphanie Baudot, permanente CIEP communautaire