>
Vous êtes ici:   Accueil > Actualités
NL | EN | ES

Actualités

Facebook Twitter Google + Mail imprimer cet article

Bangladesh : grève de la faim pour doubler le salaire minimum

Modifié le: 16/10/2018, 16h03

Le national garment workers federation (NGWF), notre partenaire syndical au Bangladesh, a organisé une grève de la faim ce 12 octobre 2018 pour exiger le doublement du nouveau salaire minimum annoncé par le gouvernement du Bangladesh. Soutenons-les dans leur lutte, et interpellons les marques pour qu’elles fassent de même !

Le gouvernement du Bangladesh a annoncé qu’il fixerait le nouveau salaire minimum pour l’industrie de l’habillement à 8.000 takas (tk) par mois, ce qui équivaut à environ 80 euros par mois.

8000 takas (tk), cela peut sembler une belle augmentation de 2700 tk par rapport au minimum de 5300 tk fixé en 2013. Mais c’est aller vite dans l’analyse, car cette augmentation ne permet même pas de couvrir l’inflation des prix sur la même période.
Selon l’enquête même du gouvernement sur les revenus et les dépenses des ménages, il fallait en 2016, un minimum de 15.575 Takas pour les couvrir. Les organisations syndicales au Bangladesh réclament le montant de 16.000 tk (environ 160 euros), ce qui est estimé par différentes instances comme le salaire vital au Bangladesh.

Avec les élections qui s’annoncent et les répressions engendrées, une grève n’est pas envisageable. Mais le NGWF veut malgré tout mener des actions. C’est pourquoi, afin de protester contre cette décision, les travailleurs.euses de l’habillement du Bangladesh ont observé une grève de la faim de 24 heures, ce vendredi 12 octobre.

Lisez le communiqué du NGWF (en anglais), qui reprend l’ensemble de leurs revendications

Les travailleurs du textile au Bangladesh sont en droit de gagner un salaire vital !

POUR AGIR ET LES SOUTENIR

Relayez les messages de soutien sur Facebook et Twitter en utilisant #WeDemandTk16000 #Bangladesh
Interpellez @HM @CA @Primark @Carrefour pour qu’ils soutiennent et mettent en œuvre les revendications des travailleurs.

Exemples  :

#WeDemandTk16000

Garment workers in Bangladesh still don’t earn enough to live on. @HM, you committed to making sure that workers are paid a #LivingWage by 2018. Make it happen, #HM #TurnAroundHM #WeDemandTk16000 #Bangladesh

Garment workers in Bangladesh can’t live on 83 euro per month. They demand a wage of at least 165 euro. @HM, you promised to support minimum wage struggles in production countries. Make it happen, #HM #TurnAroundHM #WeDemandTk16000 #Bangladesh

Garment workers in Bangladesh still don’t earn enough to live on. They demand a wage of at least 165 euro. @HM @Primark @ca_europe @CarrefourGroup @Gap @marksandspencer Publicly support the minimum wage demand of the garment workers in Bangladesh ! #WeDemandTk16000 #LivingWageNow #Bangladesh

Pour en savoir plus :
Lisez cet article (en français) qui analyse la situation