>

Haïti

Facebook Twitter Google + Mail imprimer cet article

Après le tremblement de terre, notre soutien à Haïti

Nos partenaires en Haïti et en République Dominicaine font tout leur possible pour répondre et réagir aux besoins de la population. Ils apportent de l’espoir en Haïti. Comment utilisent-ils notre aide et que font-ils ? Résumé en 5 questions.

Qui sont les partenaires de Solidarité Mondiale en Haïti ?

Solidarité Mondiale soutient depuis de longues années le syndicat, CTH, Confédération des travailleurs haïtiens et la JOC, Jeunesse ouvrière chrétienne. La JOC travaille en Haïti à la promotion de la protection sociale, à la promotion des emplois pour les jeunes et organise la formation professionnelle pour les jeunes.
La CTH, quant à elle, est la confédération syndicale la plus importante en Haïti et est particulièrement active dans le secteur public, les travailleurs agricoles et au sein de l’économie informelle.

Comment s’est organisée l’aide à nos partenaires ?

La CTH et la JOC ont été très fortement touchés par la catastrophe. Les premières opérations de sauvetage et de secours ont dû être menées à partir de la République Dominicaine grâce à nos autres partenaires. La CASC (Confédération autonome syndicale classiste), syndicat et le MOSCTHA, mouvement qui s’occupe des travailleurs migrants haïtiens en République Dominicaine, se sont organisés dès les premiers jours du séisme pour apporter leur aide à la population haïtienne. Avec des centaines de bénévoles, médecins et infirmiers, ils se sont déplacés vers Port-au-Prince ; les uns avec leur clinique mobile (MOSCTHA) et les autres avec des convois alimentaires (CASC).

Que fait Solidarité Mondiale ?

Nos partenaires dominicains nous ont informé dès les premiers jours de l’urgence de la situation et nous ont demandé notre soutien. Grâce à la longue collaboration qui unit Solidarité Mondiale et ses partenaires, l’évaluation quant à leur capacité de venir en aide au pays voisin a été très rapide. Solidarité Mondiale a donc décidé tout aussi rapidement de faire appel à la générosité et à la solidarité de ses sympathisants pour venir en aide aux partenaires haïtiens et dominicains.

Et après l’aide d’urgence ?

Grâce au soutien apporté par Solidarité Mondiale et par la CSC, les partenaires ont établi un plan de reconstruction en trois phases. La première phase étant « d’urgence » afin de pouvoir identifier et récupérer les personnes décédées et de dispenser les premiers soins aux blessés ; la seconde phase, « l’aide », est celle où se sont concentrés les premiers secours, l’assistance médicale, mais aussi la distribution de nourriture et l’assistance matérielle. Enfin, la phase « 3 », celle de la reconstruction.

Actuellement, la seconde phase est toujours en cours. Après une catastrophe de telle ampleur, cela prend des mois et des mois pour se remettre sur pieds. C’est depuis le centre de formation INAFOS appartenant à la CTH - qui est resté debout malgré le séisme - que l’aide s’est organisée. INAFOS est devenu le centre des opérations : distribution de nourriture, de médicaments et de prises en charge de la population. La JOC et la CTH font appel à leurs membres et affiliés encore en vie pour qu’ils viennent en aide aux victimes. Ils montrent ainsi qu’ils sont en mesure d’aider la population et que celle-ci peut compter sur les mouvements sociaux alors que les autorités officielles sont défaillantes…

Mes dons vont-ils bien être utilisés ?

Solidarité Mondiale n’est pas une organisation d’aide d’urgence ou humanitaire. Nous soutenons directement les actions des partenaires du Sud. Partenaires que, comme en Haïti ou en République Dominicaine, nous connaissons et soutenons depuis de longues années et dont nous connaissons les capacités. C’est grâce à cette relation que nous sommes en mesure d’être très vite « sur la balle » lorsque cela est nécessaire, même dans les cas d’extrême urgence comme celui-ci.

C’est par cette relation de confiance et par notre approche professionnelle, l’expertise et les plans structurels de reconstruction de nos partenaires (CASC, MOSCTHA, CTH et JOC) que l’aide arrive en ligne directe auprès des populations les plus nécessiteuses. Et que votre soutien peut faire la différence dans l’espoir à donner au peuple haïtien.