Transparence & Finances

Transparence et Finances

Entretenir une relation de confiance avec vous est, pour nous, essentiel. Nos collaborations, nos appuis, nos campagnes de récolte de fonds et engagements divers rapportent, mais qu’en est-il des investissements réalisés en temps, en énergie et en argent et des résultats obtenus ?
Parce que nous travaillons avec l’argent de milliers de gens et d’institutions qui nous font confiance, nous voulons une comptabilité éthique et transparente.

1. Une communication transparente et publique
2. Nos sources de financement & agrément ONG
3. Notre programme DGD 2017-2021
4. Les résultats financiers en 2016
5. Que faisons-nous de votre argent ?
6. Monitoring
7. Nos organes de décision


Une communication transparente et publique

Tout au long de l’année, nous vous communiquons à travers le web et les réseaux sociaux (page Facebook et compte Twitter) des informations détaillées sur le travail réalisé par nos partenaires tant en Belgique et en Europe que dans les pays partenaires sur les autres continents. Sur ce plan, les chiffres sont bien entendu un élément incontournable.

Pour garantir la transparence de notre travail et de nos relations structurelles avec nos partenaires, nous rendons nos documents financiers publics :

Vous retrouverez cette information publiée sur ong-livreouvert.be ou encore d’autres informations sur www.bonnescauses.be pour plus de détails au sujet de nos chiffres et de nos actions.

Contrôle Externe

La qualité des procédures financières et leur application dans notre organisation font l’objet d’un contrôle externe régulier, par un Commissaire aux comptes (réviseur d’entreprise) qui élabore un rapport d’audit et contribue, à travers une lettre de management, à la gestion des risques financiers de l’organisation.

Chaque année, les comptes sont présentés et expliqués au personnel et à la réunion annuelle du conseil d’entreprise qui traite de l’Information économique et financière. Les principaux résultats sont ensuite repris dans la communication externe, et peuvent être consultés dans le rapport annuel (2016) et sur la page d’ong-livreouvert.

Solidarité Mondiale souscrit au code éthique et à la réglementation de l’Association pour une Éthique dans les Récoltes de Fonds (AERF) et dépose un dossier tous les ans, pour lequel elle obtient généralement une très bonne appréciation.

L’Association pour une Éthique dans les Récoltes de Fonds offre des garanties de qualité morale dans les récoltes de fonds ainsi que la transparence des comptes de ses membres. Elle vérifie si une organisation récolte ses fonds de manière éthique. Chaque année, l’AERF effectue un contrôle des chiffres de ses membres. À travers notre affiliation à l’AERF, nous entendons démontrer que vous, en tant que Citoyens du monde, vous pouvez être certains que nous gérons votre argent avec beaucoup de précautions. En 2016 également, nous avons obtenu un excellent résultat au contrôle effectué par l’AERF. Votre don est donc bien utilisé.

Enfin, le compte annuel est déposé auprès de la Banque Nationale Belge (BNB) et du Greffe du Tribunal de Commerce.


Nos sources de financement & agrément

L’agrément DGD, appui financier et accréditation OSC

En 2016, conformément à l’Arrêté Royal du 11 septembre 2016, Solidarité Mondiale (WSM) a été soumise à un processus d’accréditation visant à vérifier, selon différents critères (voir les 9 domaines de screening), que l’organisation était à même d’obtenir et de gérer des fonds de l’Etat belge. Ce processus de "screening" a été réalisé par des auditeurs externes contractés par la Direction Générale de la Coopération au Développement belge (DGD).

Les résultats du screening de Solidarité Mondiale (WSM) sont repris dans les documents suivants :

  • Résultats obtenus : Analyse de la performance de notre système de gestion d’organisation (screening en 9 domaines) - Ministère Coop. Dév.
    PDF - 153.1 ko



  • Résultats structurés : analyse de performance (screening)
    PDF - 22.7 ko




En 2017, nous avons obtenu l’accréditation comme Organisation de la Société Civile (OSC) qui nous a été octroyée par le Ministre de la coopération au développement, Mr Alexander De Croo.

Cette reconnaissance permet d’avoir accès aux lignes de financement destinées aux Acteurs de la Coopération Non Gouvernementale (ACNG) sur le budget fédéral de la Coopération au développement et de l’aide humanitaire. Il donne également accès, actuellement, aux lignes de financement du WBI. Ce statut est octroyé sous certaines conditions et sur demande de l’association.

Voici les documents qui confirment notre accréditation :

  • Accréditation ONG 2017-2026 - Ministre A. De Croo
    PDF - 235.5 ko



  • Accréditation OSC 2017-2026 - Ministre A. De Croo
    PDF - 46.6 ko



Appuis financiers CTB et WBI

Solidarité Mondiale est également financée par d’autres organisations d’ampleur internationale pour ses activités de coopération au développement. Dans ce cadre, nous exécutons actuellement, en collaboration avec SOS Faim, un programme de la Coopération Technique Belge(CTB) de lutte contre l’insécurité alimentaire et la malnutrition au Mali.

De plus, nous bénéficions d’un programme de cofinancement de Wallonie-Bruxelles International (WBI) pour l’Afrique de l’Ouest et d’un autre pour le Burkina Faso.


Notre programme 2017-2021

Le programme de Solidarité Mondiale (WSM) est financé en partie par la Direction générale Coopération au développement et Aide humanitaire (DGD) qui relève de la compétence du ministre belge de la Coopération au Développement.

L’agrément de notre programme 2017-2021, c-à-d l’approbation de notre programme de travail sur 5 ans, est donc bien confirmé (voir document en lien).

Ce programme s’appuie sur le Cadre Stratégique Commun - Travail Décent réalisé par neuf organisations (OSC) belges alliant des expériences et des expertises complémentaires sur le travail décent et la protection sociale.

Solidarité Mondiale a ainsi travaillé à ce "Cadre Stratégique Commun" (CSC) avec les organisations belges suivantes : Solidarité Socialiste, FOS, Oxfam Solidarité, IFSI/ISVI (FGTB/ABVV), IIAV/IEOI (ACV-CSC), BIS/MSI (CGSLB), ainsi que les mutualités chrétiennes (ANMC/LCM) et socialistes (UNMS).


Le programme triennal précédent (2014-2016)

Nous tenons également à être transparent sur notre programme triennal précédent (2014-2016), en vous permettant de consulter le contrat DGD (2014-2016) sous lequel nous avons accompli notre travail ainsi que le Rapport Final audité (2014-2016), vous donnant une information claire et précise sur l’objet de nos programmes, projets et leurs résultats (Programme Solidarité Mondiale-WSM 2014-2016 : Rapport 2016 : “Pour un développement durable et inclusif : les mouvements sociaux internationalisent les droits du travail et le droit à la protection sociale”).



Les résultats financiers en 2017

Nous avons relevé, en 2017, une légère baisse de 5 % de nos activités dans le Nord et le Sud. Celle-ci est imputable à la clôture planifiée de plusieurs programmes en Afrique ainsi qu’à des économies sur les dépenses publiques. Ces dernières nous ont contraints à poser certains choix, notamment la nécessité de réaliser plusieurs mesures d’économie au niveau de notre volet Nord. Par contre, nous avons choisi de poursuivre notre collaboration planifiée avec l’ensemble de nos partenaires dans le Sud. Afin de financer leurs programmes, nous avons décidé de soutenir plusieurs partenaires en puisant dans nos fonds propres. Tous nos partenaires ont ainsi pu réaliser la majeure partie de leurs activités en 2017.

Le total de nos recettes a chuté de 5 % en 2017 par rapport à 2016. Quant à nos dépenses, elles ont baissé de 8 %. Cela est imputable à la réduction de nos activités due aux économies ainsi qu’à l’approbation tardive de notre nouveau programme pluriannuel 2017-2021. Il n’en demeure pas moins qu’en raison de cela, d’une part, et des récupérations imprévues de nos frais de personnel, d’autre part, nous sommes parvenus à boucler l’exercice 2017 sur un résultat positif de 162.470 euros.

Les recettes en 2017

Fonds publics : 5.774.449 euros

Pour tous nos subsides, l’État fédéral a préalablement approuvé un plan pluriannuel minutieusement élaboré et décrivant clairement toutes nos activités ainsi que les résultats à atteindre. Nous justifions chaque euro que nous recevons, sur base annuelle, à l’État. 2017 a été la première année de notre nouveau plan pluriannuel qui court jusqu’en 2021.

En détail :

  • Subsides publics fédéraux : 5.468.966 euros
  • Subsides octroyés par des autorités régionales (communes, villes, provinces, régions) et subsides à l’emploi : 305.483 euros


Autres recettes : 3.362.680 euros

Outre les fonds publics, notre organisation doit pouvoir garantir un certain pourcentage de fonds propres. Nous mettons par ailleurs plusieurs de nos projets en œuvre avec des fonds propres. Aussi, nous nous efforçons, en sus de ces subsides, de récolter le plus de moyens possibles auprès d’autres sources de revenus. Cela nous permet de demeurer une organisation saine et indépendante. Notre défi annuel : récolter un minimum de 35 % de nos revenus globaux en fonds propres, un objectif que nous avons une nouvelle fois atteint en 2017 avec 37 % de fonds propres.

Nos fonds propres en détail :

  • Recettes provenant de dons et de ventes : 447.278 euros Merci pour votre soutien indéfectible. Avec quelque 2.564 particuliers et 521 organisations, vous avez fait des dons pour un montant de 447.278 euros. C’est tellement important de pouvoir compter sur vous !
  • Accords pluriannuels : 2.722.557 euros Nous pouvons aussi compter sur des moyens provenant d’accords pluriannuels conclus avec 38 partenaires dans et en dehors du Mouvement Ouvrier Chrétien.

WSM a reçu notamment des fonds provenant d’accords conclus avec :

    • La CSC, la MC, Femma, KWB, le MOC, Beweging.net, BRS et la banque VDK pour un total de 1.370.339 euros
    • des fonds et centrales syndicales, d’associations mutualistes et d’entités régionales : 1.144.041 euros
    • 11.11.11, la coupole flamande d’organisations Nord-Sud : 208.177 euros et CNCD-11.11.11, la coupole francophone d’organisations Nord-Sud : 34.236 euros

Merci, grâce à vous, nous pouvons construire nos actions sur le long terme !

Legs : 90.264 euros

Nous témoignons un profond respect envers toutes ces personnes qui envisagent de contribuer financièrement à notre organisation en nous couchant sur leur testament. Ce geste noble de leur part donne la vie.

Vous souhaitez en savoir plus sur les modalités de legs à Solidarité Mondiale (WSM) ? N’hésitez pas à demander notre brochure gratuite (par email à Dieudonné Wamu Oyatambwe).

Que faisons-nous de votre argent ?

Investissements dans nos pays partenaires : 6.315.333 euros

Forts de cette somme, soit 71 % de l’ensemble des moyens, nous poursuivons, en compagnie de 82 organisations sociales telles que les syndicats, mutualités, groupes de défense des femmes et de la jeunesse, leur lutte contre la pauvreté et les inégalités dans 20 pays.

Soutien à la vision de Solidarité Mondiale, en Belgique également : 1.647.296 euros

Un travail décent et une protection sociale constituent les clés permettant de mettre un terme à la pauvreté de manière durable. C’est là notre vision à laquelle nous ambitionnons de rallier le plus grand nombre de personnes, tant en Belgique qu’au sein de plusieurs institutions internationales. Pour y parvenir, nous menons des campagnes de sensibilisation et œuvrons au niveau politique. En 2017, nous avons participé à la grande coalition du CNCD-11.11.11 autour de la campagne pour la justice migratoire. 2017 a aussi été la première année de notre campagne #VêtementsClean que nous avons menée conjointement avec la CSC, la CNE, l’ACV-CSC Metea, la CSC Alimentation et Services, la CSC Services publics, le MOC, énéoSport et la plateforme achACT.

Garantie de qualité et transparence de notre fonctionnement : 721.271 euros

La qualité, la transparence et une communication correcte constituent à nos yeux une priorité importante. En 2017, nous avons dépensé 8 % de nos moyens dans la gestion générale de notre organisation, en d’autres termes, le service financier, la politique en matière de ressources humaines, un appui permanent à la qualité et la coordination générale, notamment, qui tous ensemble garantissent la qualité de notre travail.

Garantie des moyens : 290.758 euros

Nous avons dépensé 3 % de nos moyens dans la récolte de fonds qui nous ont permis de mettre en place de nouvelles actions et de garantir un rapportage qualitatif à tous nos donateurs.

Monitoring

Solidarité Mondiale collabore régulièrement avec l’organisme universitaire HIVA (Hoge Instituut voor Arbeid - Institut supérieur du Travail de l’Université de Louvain) sur différents aspects :

  • L’amélioration continue du système de Planning, Monitoring et Évaluation : capacités, processus et outils.
  • La gestion et l’avancement des connaissances collectives
  • L’organisation à intervalles réguliers de concertations et d’échanges stratégiques

HIVA et Solidarité Mondiale ont notamment co-rédigé une brochureconcernant l’apport des synergies dans les programmes de développement.


Nos organes de décision et stratégie