Vous êtes ici:   Accueil
NL | EN | ES

ICI

Stop TTIP/CETA : on se mobilise !

Les traités transatlantiques soulèvent une contestation de plus en plus largement partagée. La Campagne belge ’STOP TTIP & CETA’ poussera la Belgique, ses représentants à l’UE et ses gouvernements à refuser la signature et la ratification du CETA et exigera de stopper les négociations du TTIP pour mettre en place un système de commerce international juste. Rejoignez-nous !

Stop TTIP/CETA : manifestation nationale

Le temps presse ! Les gouvernements européens risquent d’approuver la signature du CETA dès le 22 septembre 2016. C’est pourquoi nous nous mobilisons tout l’été, une mobilisation qui culminera le 20 septembre à Bruxelles, avec une manifestation nationale dans le quartier européen, dès 17h. rejoignez-nous et soyons nombreux pour dire non à ces traités non-démocratiques !

Solidarité Mondiale dans le monde : rapport financier 2015

Solidarité Mondiale (WSM) soutient 80 partenaires dans 24 pays. Tout au long de l’année, nous vous tenons informés du travail réalisé par nos partenaires tant au Nord qu’au Sud, de leurs avancées, de leurs espoirs. Pour compléter ce tour d’horizon, un détour par les chiffres s’impose ! Ils vous permettront de mieux comprendre notre fonctionnement. Car vous avez parfaitement le droit de savoir à quoi sert l’argent de vos dons.

OIT : vers plus de travail decent dans les chaînes mondiales d’approvisionnement

Smartphones, T-shirts, ballons de foot… Ils traversent la planète avant d’arriver dans nos magasins. Pendant 2 semaines, des délégués de travailleurs, d’employeurs et des représentants des 187 états-membres de l’OIT se sont réunis à Genève pour la 105ème conférence internationale de l’organisation. Pour la première fois dans l’histoire, ils se sont penchés sur la responsabilité des multinationales dans les chaines mondiales d’approvisionnement. Un sacré morceau, avec au final, un bilan en demi-teinte. Solidarité Mondiale, la CSC et la JOC internationale y étaient.

LÀ-BAS

Togo : Les travailleurs de Wacem se sentent « trahis »

Il y a quelques mois, nous vous parlions du grave conflit social à la société WACEM, dans le secteur minier au Togo. Alors qu’elle est en pleine tourmente pour les révélations de Panama Papers sur des soupçons d’évasion fiscale, la société WACEM doit désormais aussi faire face à la colère de ses employés, qui après 7 mois d’impasse autour de l’accord tripartite du 5 janvier, ont lancé un ultimatum à leur employeur et au gouvernement soupçonné de corruption.

(...)


Agenda 2030 : premier bilan de mise en oeuvre des objectifs de développement durable

Du 11 au 20 juillet 2016, New York accueille le Forum politique de haut niveau. Cette réunion politique annuelle des Nations Unies a pour mission d’acter les progrès accomplis dans la mise en œuvre du programme international de développement durable, l’Agenda 2030. Pour nous, l’implication de la société civile est essentielle. Tour d’horizon des enjeux.

(...)


Inde : au cœur de l’économie informelle

En Inde, Solidarité Mondiale soutient cinq organisations (AREDS, CFTUI, CWM, NDWM and YCW) qui se battent pour que l’Etat ne laisse pas les plus pauvres et les plus fragilisés en chemin et développe des politiques qui favorisent la protection sociale de tous et le travail décent, les meilleurs remparts contre la pauvreté. En février 2016, ces organisations ont présenté officiellement les résultats d’une étude faite sur le revenu décent dans l’économie informelle en Inde, qui concerne plus de 90% de la population travailleuse.

(...)


Maria Emeninta (KSBSI) : « Les entreprises sont relativement soucieuses de leur réputation »

Maria Emeninta s’est rendue, en compagnie de la CSC, de Solidarité Mondiale (WSM) à la Conférence internationale sur le travail. Elle est chargée au sein du syndicat indonésien KSBSI des relations avec les entreprises multinationales. Bart Verstraeten, notre secrétaire politique, s’est entretenu avec Maria à propos des activités syndicales en Asie, de leur fonctionnement ainsi que de la réputation des entreprises sur place.

(...)